LE P O R T I Q U E CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN DU HAVRE
L P

Atelier ter Bekke & Behage
Sans titre

Du 11.05.2012 au 30.06.2012

Pour Une Saison Graphique XII, le duo ter Bekke & Behage propose une exposition didactique, à la découverte des arts graphiques et du processus de création présidant à toute réalisation. Les deux graphistes ont opté pour une présentation qui met en avant les différentes étapes de leur travail, s’arrêtant sur les temps de réflexion et de préparation, à l’origine du processus créatif.

La déambulation débute par l’affichage de la communication élaborée pour le Théâtre de la Colline. C’est une immersion dans l’univers de ter Bekke et Behage, une confrontation directe et concrète à la réalité de leur travail. Un graphiste répond à une commande : il s’inscrit dans une chaîne du langage, entre le commanditaire et le destinataire, jouant le rôle de transmetteur, se concentrant sur le contenu du message, réfléchissant à la mise en scène visuelle la plus efficace et originale. L’ensemble des affiches présentées décline les propositions et réalisations du duo : c’est ainsi la diversité qui est soulignée. Il y autant d’identités visuelles que de messages à communiquer.

Outre cet environnement graphique, ter Bekke et Behage ont choisi de nous inviter à pénétrer dans leur atelier, offrant à notre regard une succession d’objets, éléments fondamentaux de leur travail. Des tables permettent de découvrir, pas à pas, leur démarche : les divers projets sont ainsi expliqués et exposés au visiteur qui s’imprègne du processus et du modus operandi. ter Bekke et Behage mettent le sens au cœur de leur travail : le graphisme n’est pas une simple séduction visuelle ; c’est une esthétique mise au service du message. Ce dernier doit être lisible et recouvrir un ensemble de significations. Tel le signe défini par le linguiste Saussure, la production graphique convoque le signifié (le sens) et le signifiant (l’image) pour ne faire plus qu’un. Ce sont ces étapes qui motivent tout le travail, se concentrant sur les éléments majeurs de la communication : l’émission et la transmission du message. Le graphisme n’est pas qu’un simple habillage : il correspond à la mise en place d’un réel dispositif de communication.

L’exposition n’appelle aucun titre, aucune mention spécifique car elle propose de balayer un ensemble de projets et de travaux. Ce petit cabinet de curiosités est très organisé, proposant, malgré le foisonnement, une progression dans la lecture et l’appréhension du travail. Ainsi, même l’affiche réalisée pour l’exposition, ne se présente pas comme une œuvre figée et achevée : sous nos yeux, se déploient les différentes étapes, les différentes trames et couleurs qui, par couches et strates, se superposent afin de ne faire plus qu’un. Une affiche s’élabore et se construit, comme l’image, composée par l’assemblage de ministecks, contribue à représenter, par l’addition et l’association, une image uniforme. ter Bekke et Behage nous ouvrent les portes de leur atelier, mais aussi nous entraînent sur les différents chemins explorés : les trames se décomposent, les verticales croisent les horizontales, les grands formats côtoient les plus petits, les affiches se muent en wallpaper, s’inscrivant durablement sur les murs, tout comme le message qu’elles véhiculent. Centrée sur la lisibilité du message, préalable à tout travail graphique et création d’identité visuelle, l’exposition se déploie tel un livre pop-up : on tourne les pages, on parcourt l’univers, surgissent des indices qu’on recueille pour, ensuite, reconstituer la chaîne créative. Voyage au cœur de la création visuelle, l’exposition propose une promenade dans un monde de signes, où formes et contenus se rencontrent : le travail de ter Bekke et Behage s’énonce et énonce les règles du graphisme. Une belle leçon de choses qui rappelle les principes premiers de leur métier : habiller l’idée, sans la noyer sous des vêtements superflus qui effaceraient le corps même du sens.